Préparation du dentifrice
Argile blanche pour préparer du dentifrice

Dentifrice solide naturel

Après avoir fabriqué des dentifrices classiques, je me suis lancée la semaine dernière dans la réalisation d’un dentifrice solide naturel, aux cristaux de menthol et à l’argile blanche. L’intérêt :

  • Moins d’emballage
  • Prend moins de place dans une trousse de toilette
  • Pas besoin d’excipient (eau…), il ne contient que les matières premières nécessaires au brossage de dents
  • Pas besoin de conservateur puisqu’il ne contient pas d’eau
  • … et puis j’avais jamais essayé, alors…

Le choix des ingrédients qui ont l’honneur d’entrer dans ma formule :

Argile blanche 45%.
C’est un abrasif doux. J’aurais préféré du carbonate de calcium, mais je n’en avais plus… j’ai banni le bicarbonate de soude, que l’on retrouve très souvent dans les recettes de dentifrice mais qui ne doit pas être utilisé pour se brosser les dents plus de deux ou trois fois par semaine (dixit ma dentiste. Confirmé par le site « la Compagnie du bicarbonate » (http://www.compagnie-bicarbonate.com/), à qui j’ai posé la question).

Xylitol 10%
Le xylitol est un sucre généralement issu de l’écorce du bouleau, qui… protège les dents des caries ! Il a aussi pour fonction de donner un goût sucré agréable au dentifrice.

SCI 33%
Le Sodium cocoyl isethionate est un tensioactif doux, issu de l’huile de coco, très utilisé dans les shampooings solides, les barres de douche…. Il nettoie et mousse. Vendu sous forme de granulés très fins, on le fait chauffer au bain-marie ; en se ramollissant, il va absorber les poudres, et les différents ingrédients vont s’amalgamer entre eux pour former une « barre » solide.

Huile de noix de coco 10%
De l’huile, dans un dentifrice ??? Ça va pas la tête ??? Mais si… l’huile de coco est légèrement antibactérienne, et certaines personnes l’utilisent seule pour se brosser les dents. De plus, elle va aider à solubiliser les cristaux de menthol, et contribuer à lier le reste des ingrédients ; l’huile de coco est à peu près solide à température ambiante.

Cristaux de menthol 1,5%
Les cristaux de menthol ont pour fonction de donner un goût de menthe et assurer une haleine fraîche. Ils sont solubles dans l’alcool ou l’huile.

Sel fin 0,5%
Le sel aide à reminéraliser les dents. J’ai mis du sel de Guérande, bien sûr.

Spiruline
La spiruline est une micro-algue d’eau douce… bleue, qui colore en… vert. L’idée est d’en mettre juste une ou deux paillettes pour donner une jolie couleur.

Le mode opératoire
J’ai pesé les ingrédients pour un petit pavé de 30g. J’ai mis dans un petit mortier : le SCI, l’huile de coco, le xylitol, le sel et la spiruline.
J’ai mis à chauffer au bain-marie en écrasant au pilon. Une fois tout fondu, j’ai ajouté les cristaux de menthol (qui ne doivent pas être trop chauffés, comme les huiles essentielles). Une fois ceux-ci solubilisés, j’ai ajouté l’argile blanche petit à petit en mélangeant à chaque fois. La grande proportion d’argile a rendu son incorporation un peu difficile, mais finalement j’ai pu mouler ma pâte dans un petit moule en silicone, en tassant bien. La spiruline a catégoriquement refusé de s’écraser et de se mélanger au reste.

Verdict
Aspect : après refroidissement, j’obtiens une petite barre écrue, bien solide, mais qui s’effrite un peu en surface. Utilisation : le dentifrice sous cette forme est pratique. Je le laisse sur une coupelle à côté du lavabo (il fait coupelle commune avec mon petit déo solide). Il mousse bien et nettoie bien. Le goût : on ne sent pas assez le goût de menthe. On ne sent ni le sucre, ni le sel… En revanche il y a un petit goût de « savon », mais je ne le trouve pas très gênant. La prochaine fois…

  • J’augmenterai la proportion de cristaux de menthol
  • Je ferai chauffer l’argile (ou le carbonate de calcium) au four à micro-ondes avant de l’ajouter au reste des ingrédients, pour éviter de tout refroidir au moment de son incorporation : le tout devrait se mélanger de manière plus homogène, plus rapide, et donc moins s’effriter.
  • J’augmenterai peut-être la quantité de xylitol, au détriment de l’argile.
  • Je laisserai tomber la spiruline !
Share This